PARTENAIRE PRINCIPAL

 
Oppenheimer-logo-bilingue.png
 

Le projet Roads of Bones and Ashes est possible grâce au support de la Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public à la Faculté de Droit, Université McGill.


ÉQUIPE

Michel_Peterson-01-2.jpg

MICHEL PETERSON

Michel Peterson est psychanalyste, travailleur social et professeur de psychologie transculturelle et de littérature.

En cabinet privé et en institution, il se spécialise dans le travail avec les demandeurs d’asiles et réfugiés et travaille avec le RIVO (Réseau d’intervention auprès des personnes ayant subi la violence organisée).

Il a enseigné à la faculté de psychologie à l’Universidade Federal de Rio Grande et à l’Université Fédérale du Rio Grande do Sul (Porto Alegre). Il a également été professeur invité à l’Universidade de São Paulo, à l’Universidade Fluminense (Rio de Janeiro), à l’Universidad Nacional de Rosário (Argentine).

Outre de nombreux articles articles sur la clinique psychanalytique des torturés, il a publié L’instant du danger. Réflexions d’un psychanalyste et témoignages sur l’exil forcé aux Éditions du passage en 2012. Il a fondé et dirigé la collection Voix psychanalytiques aux éditions Liber, où il a édité les œuvres de François Peraldi, Noël Mailloux et Camille Laurin.

CP-headshot.jpg

CHRISTIAN PETERSON

Christian Peterson est cinéaste et photographe. Il est directeur créatif de Roxton Media. Il a travaillé sur plusieurs films narratifs, artistiques et documentaires.

Il détient un baccalauréat honours en Film Production l’Université Concordia et a été membre du conseil jeunesse d’Amnistie internationale Canada francophone.

Dans le cadre de ROBAA, Christian s'intéresse aux expressions de l’identité commune et individuelle à travers le bâti - en particulier en architecture et en urbanisme.

GP-headshot.jpg

GABRIELA PETERSON

Gabriela Peterson est étudiante en anthropologie à l’Université de Montréal. Elle s’intéresse, entre autres, aux rituels et aux dynamiques de pouvoir en Amérique latine et en Inde.

Filippo_Furi-01-2.jpg

FILIPPO FURRI

Membre du réseau euro-africain Migreurop pour lequel il a rédigé plusieurs rapports et impliqué dans les activités militantes de la coalition Boats4People, Filippo Furri a obtenu son doctorat en anthropologie de l’Université de Montréal. Il est coéditeur de la Charte de Lampedusa et membre du Laboratoire d’anthropologie du contemporain de l’EHESS, dirigé par Michel Agier. Ses recherches portent sur la notion de ville-refuge et mettent l’accent sur les politiques et les pratiques d’hospitalité envers les demandeurs d’asile en Italie, en particulier à Venise. Depuis plusieurs années, ses travaux portent sur le processus d’intégration et de marginalisation, sur les politiques frontalières et les droits des migrants.


CONSULTANTS

Gilles Bibeau, anthropologue, professeur émérite au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal, membre de la Société royale du Canada et auteur de nombreux ouvrages.

Donald Boucher, travailleur social et psychothérapeute pour les demandeurs d’asiles qui ont été victimes d’actes de violence organisée.

Patrick Cady, psychanalyste, sculpteur et auteur.

Ellen Corin, anthropologue, psychologue et psychanalyste, professeure à la retraite, Département d’anthropologie de l’Université McGill, Allan Memorial Institute à l’Hôpital Douglas.

François Crépeau, professeur de droit international public à l’UniversitéMcGill et titulaire de la Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public, rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains des migrants.

Michel Girard, intervenant en toxicomanie et artiste visuel; sa démarche se concentre autour de questions liées a la marginalité et à l’exclusion. Il a conçu et animé plusieurs projets artistiques avec la participation de groupes de personnes souffrant de schizophrénie et de toxicomanie.

Nicolas Goyer, chercheur à l’UNESCO et auteur de d’article et d’ouvrages portant le principe généalogique et les transferts migratoires.

Wadad Kochen Zebib, psychanalyste et auteure de plusieurs articles ; elle concentre sa recherche sur les pulsions de mort dans le travail de culture et sur l’actualité du cauchemar

Georges Leroux, professeur émérite au Département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal. Il est spécialiste de philosophie grecque ancienne et a traduit République, de Platon. Il est également co-éditeur d’un ouvrage consacré au devoir de mémoire.

Ghyslain Lévy, psychanalyste et auteur d’articles et d’ouvrages portant sur le pouvoir de négation de l’humain et les grandes catastrophes totalitaires du XXe siècle.

Hélène Piralian, psychanalyste et auteure d’articles et d’ouvrages portant sur la « structure génocidaire » et ses effets psychiques de la destruction qu’elle engendre pour les héritiers des survivants et pour les bourreaux.

Luiz Prado de Oliveira, psychanalyste, professeur émérite à l’Université Paris-Diderot et auteur de plusieurs articles portant sur l’exil et le génocide.

Renata Azevedo Requião, professeure au Centre des Arts de l’Université fédérale de Pelotas, auteure spécialiste des poétiques contemporaines.