L’objeu

Musée d’art moderne de Céret, fondé en 1950. Dès l’entrée, avant de visiter l’exposition Terra ignis, de Miguel Barceló ainsi que la magnifique collection permanente, nous tombons sur une pièce de Claude Viallat, intitulée Objet, faite de bois, de corde et de tissue et datée de 1977. Elle est accompagnée de ce texte : Femmes, tiré de Sur 23 peintures de Joan Miró, publié en 1996 par la Galerie Maeght:

.“Cercle de tonneaux à demi ensablés et une pièce de bois gris foncé veinée de gris clair les veines consttuées d’un bois plus dur sans doute que celui qui se trouvait dans leurs intervalles de sorte qu’elles saillaient légèrement en relief tantôt très fines et serrées tantôt s’élargissant.”

.Un véritable objeu, pour reprendre le terme du poète Francis Ponge, apparu dans Le soleil placé en abîme, qui joue de la projection et surtout de la pulsion, en ce surgissement du dire. Car c’est un fait que chaque sujet humain, chaque parlêtre, fait croître le multiple, déplie des entrelacs, avance vers l’Inconnu à l’occasion du langage.